Annonce

RETRAITE DE CONFIRMATION

SAMEDI 7 ET DIMANCHE 8 Octobre, les élèves Confirmands se sont réunis à l'Abbaye de Ourcamps

afin d'effectuer un temps de retraite.

Comme de nombreux lieux de cultes, l'abbaye a une histoire agitée.

641 : Éloi pose la première pierre d’un oratoire nommé Ourscamp
1129 : Nouveau monastère sous le vocable de Notre Dame, fondé par Simon de Vermandois. Saint Bernard y installe douze moines sous la direction de Walerant de Beaudemont.
1131 : Consécration de l’église abbatiale.
1154 : Construction d’une deuxième abbatiale sous Gilbert.
1201 : Achèvement et dédicace par Etienne 1er, évêque de Noyon

1792 : Les 18 derniers religieux quittent l’abbaye. Le domaine est loti. Les bâtiments monastiques sont achetés par trois démolisseurs pour 160.000 francs (en assignats). Incapables de payer, on y établit un hôpital militaire.
1797 : Propriété de Nicolas Hercule Arnoult, notaire à Paris
1798 : Revente à Claude Maximilien Radix de Sainte Foy
1806 : Sainte Foy transforme l’ensemble en résidence, démolissant les églises et conservant les ruines.
1810 : Mort de Sainte Foy. Vente à M. Bobée. Création de la succursale d’une filature fondée à Senlis en 1804.
1844 : La filature prospère sous la direction d’Achille Peigné Delacourt.
1914 : Occupation de l’abbaye par les allemands. Des obus français provoquent l’incendie qui détruit l’usine, l’aile de Lorraine et déstabilisent gravement la ‘salle des morts’.
1941 : Installation dans les lieux de la Congrégation des Serviteurs de Jésus et de Marie qui en est propriétaire aujourd’hui.

 

En présence de Mme Mauvais, Adjointe en Pastorale Scolaire de Notre-Dame et de

Mme Iweins, Chef d'Etablissement, les jeunes ont réfléchi à ce cequi doit

conduire le chrétien vers une union plus intime au Christ, vers une familiarité plus vive

avec l’Esprit Saint, son action, ses dons et ses appels, afin de pouvoir mieux assumer

les responsabilités de la vie chrétienne. Mais rien n'empêche dele faire dans la Joie

et la bonne humeur...

La célébration s'est déroulée le 21 octobre à la Cathédrale de Beauvais